Rechercher
  • Jason

Non, il n'a pas été excellent.

En réponse au Premier Ministre Legault à l’entrevue de Patrice Roy pour Radio-Canada. (https://youtu.be/Z-Lpz6W9o5U?t=1068)


Ce matin, je suis tombé en bas de ma chaise en écoutant une entrevue réalisée par Patrice Roy pour Radio-Canada. Dans cette entrevue, plusieurs sujets ont été touchés dont le travail de mon Ministre de l’éducation. M. Legault affirme sans aucune hésitation que le travail de M. Roberge a été excellent et affirme implicitement que grâce à lui, les ouvertures d’écoles en région ont été un succès. Je ne suis pas naïf en étant étonné de cette déclaration. Il est évident que le Premier Ministre n’irait pas dénigrer le travail de son ministre sur la place publique. Malgré tout, j’ai été choqué. Certes, je n’aurais pas voulu être dans sa position. Je n’aurais pas voulu avoir à décider du sort de milliers d’élèves, d’enseignantes et enseignants, mais je n’aurais surtout pas voulu avoir l’air d’improviser.


Plusieurs décisions ont été prises, des bonnes et des moins bonnes. Parmi les bonnes, celle d’ouvrir les écoles en région. J’étais réfractaire à l’idée au départ, mais après avoir vécu près de 6 semaines remplies de succès, je suis heureux de cette décision. Je salue le courage du gouvernement d’avoir été dans cette direction. En général, le retour à l’école s’est bien déroulé. Ce n’a pas été parfait, mais ça a bien été. La COVID-19 ne s’est pas vraiment invitée dans nos milieux scolaires grâce à la bienveillance des organisations locales. Ces deux derniers mots sont très importants à retenir. Organisations locales. C’est à elles que doit revenir le plus gros morceau de mérite d’un retour en classe presque parfait.


Ce sont aux directions scolaires, secrétaires d’écoles, personnel de soutien, personnel professionnel, T.E.S., enseignantes, enseignants et plus encore, que les félicitations doivent aller. Ce sont toutes ces personnes qui ont fait un excellent travail. Ce sont elles qui ont su s’adapter rapidement, organiser les classes pour respecter toutes les consignes sanitaires et maintenir la motivation scolaire des élèves présents malgré tout. Certains ont même dû prendre en charge leurs élèves à distance tout en étant à l’école. À toutes les personnes qui ont su relever le défi des dernières semaines, je vous dis bravo. Bravo d’avoir été à la hauteur des attentes. Bravo d’avoir réussi l’impossible en l’espace de quelques jours. Bravo d’avoir accueilli tous nos élèves. Bravo de les avoir rassurés. Bravo d’avoir rassuré les parents que tout irait bien.


Sans les oublier, bravo à toutes les enseignantes et enseignants qui sont restés à la maison. Ceux qui ont dû enseigner à distance et qui ont dû jongler avec des réalités difficiles. À toutes vous, bravo. Vous avez su réaliser le même tour de force que ceux et celles qui ont réintégré leurs classes.


Maintenant je m’adresse à vous messieurs Legault et Roberge. Prenez le temps de réellement contacter le terrain, de savoir comment ça se passe. Visitez une école. Plutôt que d’affirmer que tout va bien, allez le constater (tout en respectant les consignes sanitaires). À vous messieurs, je lance un défi. Osez féliciter les acteurs du monde scolaire qui sont dans les écoles sur la place publique. Reconnaissez le tour de force qu’ils et elles ont réalisé dans les dernières semaines.


La pandémie nous a tous surpris et nous avons tous eu à nous adapter. Chacun a fait du mieux qu’il pouvait. Maintenant que nous avons terminé (ou presque), retroussons nos manches pour la prochaine étape tous ensemble, positivement en reconnaissant le travail de chacun. D'ici là, n'oubliez pas que vous en faite assez. 


M. Jason

0 vue

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com