top of page
  • Photo du rédacteurJason

Mes entretiens de lecture démystifiés!



Les entretiens de lecture ont toujours fait partie de mes stratégies pédagogiques préférées. Peu importe le niveau, la classe, l'endroit ou mon niveau d'expérience, je les ai toujours mis en place parce que la valeur pédagogique était beaucoup trop importante à mes yeux. Selon les années, j'ai adapté la formule et ses outils afin d'assurer le succès de mes entretiens, mais une base commune était toujours présente.


Une structure facilitante et gagnante


Afin d'assurer le succès de mes entretiens, je prenais le temps de bien structurer la moment choisi pour les faire. Je réalisais ces moments pédagogiques tous les jours pendant la période de lecture. Cette période se déroulait avant l'heure de diner pendant 20 à 30 minutes. La durée de la période variait en fonction de l'énergie du groupe ainsi que l'année scolaire à laquelle j'enseignais. Pendant cette période, les élèves pouvaient s'installer à l'endroit où ils voulaient dans la classe, sauf le coin lecture. Cet endroit était réservé aux élèves qui changeaient leurs livres et passaient leurs entretiens de lecture. Un horaire, similaire à celui ci-dessous, permettait de mieux organiser le coin lecture et me permettait de savoir en avance qui passerait son entretien avec moi.

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Élève 1

Élève 6

Élève 11

Élève 16


Élève 2

Élève 7

Élève 12

Élève 17


Élève 3

Élève 8

Élève 13

Élève 18


Élève 4

Élève 9

Élève 14

Élève 19


Élève 5

Élève 10

Élève 15



Mise en contexte: j'étais en milieu défavorisé. Mes ratios étaient diminués.


Chaque élève passait 3 à 5 minutes avec moi pour faire leur entretien. Le vendredi, aucun élève n'était prévu dans mon horaire. Cela me permettait de m'adapter en cas de fermeture d'école ou lors de congés/journées pédagogiques qui venaient perturber notre semaine.


Un entretien rapide et efficace


Mes entretiens de lecture étaient rapides et semi-planifiés. C'est-à-dire que j'avais une idée de ce que je voulais faire, mais je m'adaptais à la situation et à l'élève qui se présentait à moi. À tour de rôle, les élèves se présentaient à moi lorsque je les appelais. Une fois à mon bureau, nous avions plusieurs tâches à faire. Elles n'étaient pas toutes systématiquement faites, plusieurs étaient faites occasionnellement.


  1. Ouverture du carnet de lecture

  2. Vérification des livres lus dans la pochette de lecture

  3. Discussion à propos des livres de la semaine

  4. Écoute de la lecture d'un élève (occasionnellement)

  5. Rétroaction sur sa lecture (occasionnellement)


L'entretien durait en moyenne 3 à 5 minutes. Pendant ces quelques minutes, je discutais avec l'élève de ses lectures, de ce qu'il a préféré et de ses objectifs pour la semaine suivante. Une fois terminé, l'élève retournait au coin lecture et se choisissait de nouveaux livres à lire pour la semaine suivante.


Un carnet de lecture simple


Selon l'année à laquelle j'enseignais, le carnet de lecture changeait. Naturellement, les objectifs visés n'étaient pas les mêmes. Par exemple, au premier cycle, le carnet permettait de faire un court résumé de sa lecture et permettait aux parents et moi d'échanger à propos de celle-ci. Cela permettait de faire un lien école-maison et amenait les parents à s'impliquer dans les lectures de leur enfant.


Au 2e cycle, les objectifs étaient très différents. Nous cherchions à mieux identifier les différentes parties du livre et à développer l'appréciation de ses lectures. Des éléments tels que le nom de l'auteur, l'illustrateur, la maison d'édition, etc. étaient inscrits dans le cahier. Si ce n'était pas fait, je prenais le temps de le faire avec l'élève pendant notre petit entretien.


Le carnet servait comme outil de consignation et de communication plutôt qu'un outil pour valider la compréhension de la lecture de l'élève. Grâce à cet outil, je pouvais accompagner l'élève dans son choix de livres à ramener à la maison.


Nommer des livres "5 étoiles"


Tous les vendredis, nous faisions une période de conversations littéraires. Pendant cette période, les élèves pouvaient présenter des livres "5 étoiles". Les élèves pouvaient nommer ces livres pendant leur entretient de lecture avec moi. Lorsqu'ils décidaient de nommer un livre, ils s'engageaient à le présenter à tous lors de la période du vendredi.


Les élèves présentaient leur livre en incluant les éléments "techniques" (auteur, illustrateur, titre, maison d'édition, etc.) ainsi que certains éléments de réaction au texte et d'appréciation. Je les accompagnais dans ce moment en leur offrant des rétroactions pour les amener à pousser plus loin leurs réflexions. J'en profitais aussi pour noter certaines observations à propos de ce qu'ils disaient ainsi que sur les autres élèves qui posaient des questions pour poursuivre la discussion.


Une fois la période de conversations littéraires terminée, les livres nommés se retrouvaient dans une section spéciale de notre bibliothèque de classe. Cette section permettait aux élèves de choisir des livres où il était plus certain qu'incertain qu'ils aiment leur lecture. Cela aidait aussi les élèves indécis à se choisir des livres pour leur pochette.


En bref, la période d'entretiens de lecture me permettait de passer un moment privilégié avec chacun de mes élèves. Je pouvais m'intéresser à leurs lectures, leur offrir une rétroaction, un défi pour la semaine prochaine ainsi que faire le lien avec la maison pour que les parents se sentent appuyés dans ce moment. Et vous, vos entretiens de lecture? Qu'aimeriez-vous intégrer à votre classe?


Pour en savoir plus!


Découvrez en plus en vous inscrivant à la formation ci-dessous. Cliquez le lien pour savoir quand sera la prochaine date de formation! La formation est aussi disponible en rediffusion dans la section "Formations" du site internet.



211 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page